a) La valeur que les individus accordent à l'art corporel

Aujourd’hui, l’engouement de l’art corporel, appelé « tatouage » dans les sociétés civilisées, est à son apogée et séduit de plus en plus de personne. Cependant, la vision que les individus lui accordent est souvent péjorative et se faire tatouer représente une prise de risque pour l’intégration, un processus qui permet d’insérer les individus dans des groupes ou dans la société permettant ainsi la cohésion sociale.

Jusqu’au début du XXème siècle, le tatouage est très populaire et connait un phénomène de mode qui envahit la haute société. Il est signe d’exotisme et d’excentricité. Mais aujourd’hui, son image s’altère car son utilisation dérive. Sa signification change : il est devenu symbole de différentiation et met à l’écart de la société les tatoués, au contraire des sociétés primitives, où il représentait une empreinte sociale sur le corps et donnait sa place à chaque individu. Un membre du 18th street gang portant le signe du gang sur son couAujourd’hui les quartiers de tatoueurs sont souvent situés dans des quartiers malfamés. Par exemple, le 18th street gang, un quartier dans l’Ouest de Los Angeles, est décrit comme le gang le plus violent et le plus agressif de tout les Etats-Unis. Les membres du 18th street gang sont facilement identifiables par leurs nombreux tatouages, au nombre de 18, comme signe d’appartenance à leur groupe. La réputation des tatouages commence alors à se dégrader car il devient l’apanage des délinquants. Le tatouage devient une représentation de la condition sociale des hommes. Si l’on est tatoués, on devient un rebus de la société car le tatouage devient le signe d’une provocation directe souvent idéologique ou politique par rapport au reste de la société : Il représente alors un risque d’insertion sociale dans la société. De plus, le tatouage a eu une autre fonction pendant longtemps : le tatouage « punitif », « judiciaire ».  Par exemple, en France, sous l’ancien régime, on tatouait les récidivistes du pouvoir par une fleur de Lys pour les reconnaitre facilement. Par la suite on tatoue tous les individus représentants un danger pour la société : les voleurs, les criminels, les prostitués : Le tatouage représentait la valeur d’une punition sociale : Egalement, pendant la seconde guerre mondiale, les déportés dans les camps de concentration sont répertoriés par des marquages : des numéros qui les identifient. Les prisonniers ne sont alors plus considérés comme des êtres humains, mais comme des animaux, des sous-hommes. Ce type de tatouage met alors en place une déshumanisation absolue, et une honte sociale pour les prisonniers. Ces pratiques ne sont pas oubliées aujourd’hui et apportent à la mauvaise réputation des tatouages, et donc une prise de risque pour une insertion sociale.

usage du laser pour un tatouageLa pratique violente du tatouage est aussi reprochée. En effet, la marque est apposée avec beaucoup de douleur et souvent réalisée dans des conditions de mauvaise hygiène avec des ustensiles archaïques. Mais cette douleur enrichie l’esprit de groupe car seuls ceux ayants vécu cette douleur peuvent se comprendre.

Enfin, deux courants s’opposent alors à la perception des dessins corporels : les contres et les pours.

 

-          Les contres associent directement les tatouages aux délinquants, aux asociaux, et aux refus de se plier aux normes de la société. Leur image est donc assez péjorative

 

-          Les pours sont plus ouverts d’esprits, et considèrent que les porteurs ont des grandes qualités comme le courage, l’endurance et la fidélité.

Néanmoins, ces deux courants opposés peuvent être nuancés. En effet, nous avons effectué un sondage afin de mieux determiner les idées des individus sur les tatouages. Notre sondage répond à cette question: "Pensez-vous que le tatouage peut provoquer des apprioris/jugements hâtifs?


1-Non, je trouve cela: significatif/ personel/ beau: 42,3%

2-Je n'y prète pas attention: 23%

3-S'il est voyant, cela peut créer des soucis à l'embauche: 23%

4-Oui, je trouve cela: vulgaire/ choquant/ provocateur/ sans intérêt: 11,8%

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site